Février 2019

La Cumbia est la deuxième langue d’Amérique latine.
Née en Colombie, elle résonne aujourd’hui sur tout le continent, par-delà les frontières. Elle fait chanter chaque maison, elle fait danser toutes les générations. Conjuguant rythme des esclaves africains, le sentiment indigène avec la flute (gaïtas) et la mélodie espagnole avec les bandas, elle exprime l’essence des valeurs latino-américaines, pétries de fraternité et de liberté.
Peindre la Cumbia, c’est donner vie aux couleurs et à la lumière, aux souvenirs des fêtes de village, au parfum de la terre natale, au mélange des cultures, au goût pour l’amitié, à la chaleur de la danse, à une joyeuse sensualité. Peindre la Cumbia, c’est une ode à la vie, à la joie, à l’amour.

Vernissage
Venez découvrir, écouter et partager la Cumbia lors du vernissage musical le jeudi 7 mars à 18h à l’Institut Cervantes. Au son des trois plus talentueux cumbieros de Bordeaux, Gloria Aravena (Chili), Jano Arias (Mexique) et César-Octavio Santa Cruz (Pérou), du Groupe "Color Canela".

Conférence
Venez découvrir, ressentir et vibrer lors de la conférence sur l’histoire de la Cumbia le jeudi 14 mars à 18h à l’Institut Cervantes de Bordeaux. Présentée par deux connaisseurs de la culture latino-américaine, Carolina Abello (Colombie) et Carlos Olivera (Pérou). En partenariat avec le groupe de recherche Centro Chispa (Cultures Hispaniques et hispano-américaines actuelles)/ AMERIBER Université Bordeaux Montaigne.

L’exposition Cumbia! vous parle de son passé et de notre présent, d’un monde d’espérances et de fraternité.

Ivan Torres.


"La Luz" et "Las Flores"

Œuvres conçues pour l'exposition Empreinte et Territorio de Macla Bordeaux à l'Instituto Cervantes de Burdeos (jusqu'au 27 février).
#ivantorrespeintures #mexiqueenfrance

🇫🇷 J'avais, je crois, 4 ou 5 ans. J'étais dans la cour de l’appartement de ma grand-mère, en train de jouer, je ne savais pas pour quoi mais soudainement, j'ai regardé l'ampoule qui était sur le mur, allumée ... et sans savoir pourquoi, ni comment, je me suis posé la question suivante : Qu'est-ce que la lumière ? Et depuis, quelque chose en moi est devenu profond et magique, ma tête tournée et mon esprit dépassé mon âge ; l’Empreinte était donc l’existence d’être… trente-sept ans plus tard, j'ai compris que j’avais vécu l'intuition de la contingence de l'être. Et je suis encore dans là.

- - - -

🇲🇽 Tenía, creo, 4 ó 5 años. Estaba en el patio del apartamento de mi abuela, jugando; no sabía por qué, pero de repente miré el foco que estaba encendido, en la pared... y sin saberlo, por qué, ni cómo, me hice la siguiente pregunta: ¿Qué es la luz? Y desde entonces, algo en mí se volvió profundo y mágico, mi cabeza y mi mente excedían mi edad; la Huella era la existencia del ser ... treinta y siete años después, comprendí que había experimentado "La Intuición de la Contingencia del Ser" *.
Y todavía estoy allí.

🇫🇷 Un jour, alors que je jouais au football dans la rue (chez moi à Guadalajara), à l'âge de 6 ou 8 ans, je me suis arrêté sur le trottoir (je ne sais jamais pourquoi), car il y avait un pot avec des fleurs. J'ai arrêté de jouer et je me suis penché pour les regarder. Une d'elles (c'était le printemps) a commencé à s'ouvrir devant mes yeux... Même aujourd'hui, j'ai la sensation dans mon corps. Le Territoire pour moi c’est le Sublime d’une fleur, lorsqu'elle s’est ouverte devant mes yeux. Et j’ai ces couleurs toujours en moi.

- - - -

🇲🇽 Un día, cuando jugaba fútbol en la calle (en Guadalajara), a la edad de 6 u 8 años, me detuve en la banqueta/acera y miré una maceta de concreto con flores. Me detuve de jugar y me incliné para mirarlas. Una de ellas (era ya la primavera) comenzó a abrirse ante mis ojos... e incluso hoy siento eso en mi cuerpo. El Territorio para mí es lo Sublime de una flor al abrirse ante mis ojos. Y tengo aún sus colores en mi.



Comencé a pintar como una evidencia en mi vida. Admito amar lo que me construye como individuo: la cultura mexicana, la misma, pero en Francia, y el neo mestizaje de éstas en el mundo. El rumiar artístico viene al final de haberme dado cuenta que la verdadera creación es la conexión entre Uno y el resto de lo que nos circunda.

Crear me hace depositario de un consulado: explicar y hacer decir al otro lo que en mí pintura cree haber escuchado. Dialogar sin artefactos teóricos, sin postulados ultra contemporáneos, simplemente con la sinceridad y sus consecuencias; la Cultura salva y la naturaleza guía.

 

Peintre autodidacte, il conçoit sa peinture comme une passerelle entre ses origines et son expérience quotidienne en France, lui permettant ainsi de susciter des rencontres.

Pour lui, la peinture transcende l’art pour devenir une philosophie de vie, un chemin chromatique qui permet de partager et donc de continuer à créer. Il a exposé dans les régions Centre, Aquitaine et PACA mais aussi à Guadalajara, Francfort, Barcelone et Paris.

 

 


Ivan Torres Peintures
make animated gifs like this at MakeaGif

Dos pasos y salta hacia el instante…
Si aterrizas en presente, sonríe, gime y hacia el aire vuélvete.

De esta placenta de luz, rasga su horizonte…
Si estallas en mi mente, relájate, casi a punto llegas: ámate.